Votre mémoire vous fait-elle quelquefois défaut?

Du stress, de la précipitation et vous avez oublié vos clefs? Cette situation est normale et peut arriver aussi bien aux jeunes qu’aux personnes âgées. Les capacités à se souvenir et à se concentrer sont les fonctions de base du cerveau. Les performances cérébrales diminuent avec l’âge et il faut faire travailler plus son cerveau.

D’un poids d’environ 1 300 g chez l’adulte, le cerveau ’est composé à 75 % d’eau. Il représente 2 % de la masse corporelle mais consomme 20 % de l’oxygène et 25 % du glucose (énergie). Cent milliards de cellules cérébrales et 100 000 milliards de synapses (liaisons) transmettent les informations au moyen d’impulsions électriques. En comparaison: le grand nombre de cellules cérébrales correspond à peu près au nombre d’étoiles dans la voie lactée.

Plus de 1 000 cellules cérébrales meurent tous les jours, il s’agit là d’un processus naturel. Avec l’âge, cependant, de plus en plus de cellules cérébrales dépérissent. En outre, au fil des années, de plus en plus de substances toxiques, que l’on appelle radicaux libres, se concentrent dans l’organisme et peuvent également attaquer les cellules du cerveau. Cela n’implique pas nécessairement que les performances intellectuelles diminuent. Ce n’est pas seulement le nombre de cellules cérébrales qui est décisif en termes de performances cérébrales mais également le nombre d’interconnexions entre les cellules cérébrales.

Pour que le cerveau fonctionne, il a besoin d’oxygène, de nutriments et d’énergie.
Les mitochondries sont responsables de la production d’énergie: ces «centrales énergétiques des cellules» transforment le glucose en énergie. Lorsque la production d’énergie diminue, des troubles des performances intellectuelles en sont la conséquence. L’oxygène et les nutriments approvisionnent le cerveau via le sang.
L’apport en oxygène est considérable: 1 200 litres de sang circulent tous les jours dans les plus petits vaisseaux sanguins des cellules tissulaires et lors de ce processus, 75 litres d’oxygène sont véhiculés jusqu’au cerveau.
Une bonne irrigation sanguine est donc très importante pour un bon fonctionnement du cerveau. Même des troubles minimes de l’apport sanguin peuvent entraîner des pertes de mémoire et un manque de concentration.